Le Renforcement Des Dictatures – Accaparement du gaz par le Royaume-Uni et les violations des droits humains en Algérie

Télécharger ce rapport

Algeria_Briefing_French_Cover

BP a signé sa première joint-venture en Algérie en 1995, trois ans seulement après le coup d’état militaire qui a annulé les premières élections législatives en Algérie depuis l’indépendance du joug colonial français. Le contrat a été signé alors qu’une guerre civile brutale faisait rage, avec la violence systématique de l’État et des islamistes fondamentalistes.

Cette signature a définie l’engagement de BP et du gouvernement britannique avec l’Algérie au cours des 20 dernières années. Il continue à façonner le contexte actuel de torture et d’impunité, de répression et de corruption. Leur empressement à pénétrer en Algérie dans les années 90, malgré la violente répression édictée par l’État, indique les priorités de l’establishment britannique. Le Royaume-Uni a favorisé ses propres intérêts économiques et a consenti à la «sale guerre» des années 1990 du régime algérien. La même approche a été suivie depuis. Continue reading

Advertisements